Amélie Brunet

Étudiante à la maîtrise en criminologie, option avec mémoire

Depuis l’obtention de mon baccalauréat en criminologie en 2014, je travaille pour Équijustice où j’interviens auprès de jeunes délinquants et de leur famille, dans le cadre de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.

En tant que médiatrice pénale, je suis en contact avec des victimes d’actes criminels commis par des adolescents et c’est ainsi qu’a grandi mon intérêt pour les relations entre victimes et auteurs chez les jeunes. C’est pourquoi je débute maintenant, en septembre 2020, une maîtrise en criminologie, option avec mémoire, sous la supervision d’Isabelle Daignault. Dans le cadre de cette maîtrise, je m’intéresserai au délit de publication non consensuelle d’images intimes chez les adolescents et l’impact que ces échanges virtuels peuvent avoir sur les victimes.

Ce contenu a été mis à jour le 27 septembre 2020 à 15 h 13 min.